• header5.png
  • header2.png
  • header4.png
  • header1.png
  • header6.png
  • header3.png

L'église Saint-Pierre vue du plateau de DianeL'église Saint-Pierre est bâtie à l'emplacement d'une première église romane, antérieure au xiie siècle1,2. L'édifice actuel est construit au xve siècle. c'est à notre époque la seule des cinq églises restant à Epernon, les autres ayant été

détruites avec la Révolution.

 
L'édifice est classé au titre des monuments historiques en 19421 afin de pouvoir faire les restaurations à la suite du bombardement de juin 1940 date à laquelle, tout le côté droit, la voûte en plâtre furent soufflés découvrant sous l'autel, le caveau du 3e Duc d'Epernon Goth de Rouillac et sa femme, de l'un de ses fils (4e duc)et de l'une de leurs deux petites filles (Anne-marie Louise de Goth). Cette salle souterraine de 3 m par 3 m fut très certainement construit entre 1661 et 1680 et fut utilisée comme caveau familial jusqu'en 1690 à la mort du dernier duc, Gaston Jean-Baptiste de Goth qui disparait sans descendance.

 

En 1760, le caveau sera utilisé comme ossuaire pour accueillir les restes osseux de plus de 1068 personnes qui reposaient préalablement dans une des salles du clocher de l'église. A la révolution, le caveau est ouvert afin de récupérer un ou plusieurs cercueils de plomb. Durant le xixe siècle le caveau ne sera ouvert que deux fois (1854 et 1885). En 1854 un procès verbal est dressé et mentionne la présence de l'ossuaire ainsi que d'un corps momifié en bon état de conservation et attribué à Anne-Marie Louise de Goth, fille du 4e duc. Après juin 1940, l'abbé Georges Brierre extrait la majeure partie des ossements du caveau afin de les mettre en valeur. Les vestiges d'un corps momifié sont placés dans un cercueil de bois fabriqué pour l'occasion. En 2009, une étude du caveau est réalisée par une équipe d'archéologues et d'anthropologues professionnels sous la direction de Philippe Blanchard (INRAP Tours).

 

Ce travail a permis d'évaluer le nombre minimum de personnes constituant l'ossuaire et a permis également de mettre au jour des crânes sciés relatifs à l'embaumement des membres de la famille ducale. L'étude du corps momifié a permis de révéler qu'il s'agissait bien d'un individu de sexe féminin mais qu'il s'agissait d'une personne âgée de plus de 40 ans. par conséquent, le corps momifié actuellement visible dans le cercueil ne peut correspondre à la dépouille d'Anne-Marie Louis de Goth. Il s'agit plus certainement d'Anne Vialard épouse du 3e duc décédée en 1680. Un second corps momifié (très dégradé ) a été identifié. Il était caché dans l'ossuaire. Il s'agit là encore d'un individu féminin âgé de plus de 40 ans, mais son attribution demeure un mystère.

Fondation du Patrimoine

 logo fondation du patrimoine

 http://www.fondation-patrimoine.org/

 Pour suivre l'évolution des dons, cliquer ICI

Faire un Don

Télécharger le Bon de Souscription pour effectuer un Don 

 pdf

Pour vos randonnées

Pour toutes vos randonnées en Eure et Loir, consultez le site du Comité départemental du tourisme

www.123randonnee.fr

Mise à jour du site

12 mai 2020

Nos Partenaires

Cliquer sur le logo pour accéder au site Internet de nos partenaires